You Are Viewing

A Blog Post

Retour sur le CES 2016 de Las Vegas, la grande messe des NTIC

« Etre toqué de NTIC n’est ni un TOC ni un tic » (à propos de Thierry Weber, CEO de Breew)

Thierry Weber, CEO de breew, s’est rendu en janvier dernier au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, la grande messe des NTIC, pour y découvrir les créations, parfois délirantes, qui influenceront nos modes de vie de demain. Objets connectés, réalité virtuelle, drones de dernière génération, taxis volants, voitures du futur, gestion instantanée de votre santé, de votre domotique et de vos mails à portée de poignet, action cam 360°, nanotechnologie,… La liste des technologies dernier cri n’en finit plus de s’allonger.

La démesure du salon fait tourner la tête : 200’000 mètres carrés de surface d’exposition, 170’000 personnes accréditées, et 120’000 produits présentés, 3’000 exposants dont une multitude de starts-up. Il semble que la froggy touch ait frappé fort du côté des NTIC ! Une présence française très remarquée puisque cette année ce sont près de 190 startups françaises qui étaient présentes au CES, dont 45 appartenant à la French Tech, à tel point qu’elles ont presque volé la vedette aux autres hôtes présents à Las Vegas, venant en deuxième position après la présence américaine.

La stratégie des start-ups présentes au CES est d’y gagner un prix. Non pas une finalité en soi, mais une étape quasi obligée pour pouvoir ensuite prétendre à l’obtention d’un Kickstarter et de passer à une vitesse supérieure pour financer, via du crowfunding, leurs projets. Une stratégie que l’agence breew connaît très bien et qu’elle propose aux entreprises qui souhaitent mieux organiser leur communication.

Le produit phare de cette année était incontestablement le drone avec une trentaine de marques présentes, mais plus particulièrement un drone totalement novateur, le Ehang 184 de conception et fabrication chinoises, pouvant embarquer une personne à bord, soit une centaine de kilos de charge, avec coffre à bagages et équipé de huit rotors, et, Ô Graal suprême, d’une climatisation! Ce petit bijou technologique, pesant 200 kilos, bénéficie d’une autonomie de 23 minutes peut monter jusqu’à 500 mètres d’altitude, atteindre une vitesse de 100 km/heures et se recharger en moins de 4 heures. De quoi faire rêver !

A nouveau, la Chine nous donne une petite leçon en ouvrant la voie à de nouveaux modes de déplacement que l’on croyait possibles seulement dans la SF. C’est à se demander si le salon ne sera pas transféré à Pékin en 2017. Si c’est le cas, Thierry Weber s’y rendra certainement en Ehan 184 !

Et en images c’est toujours mieux et plus parlant! Voici le premier volet filmé du CES 2016 vu par breew.com :

La suite en nous suivant sur notre chaîne YouTube.


Leave a Reply

Vous n\'êtes pas un robot | You\'re not a robot ;-) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.