generalNews

2022, l’année du live pour votre entreprise ?

Après plus de 300 Lives quotidiens pour le média Cominmag, des centaines de contenus pour différentes organisations et évènements, le tout réparti sur plusieurs années, il est venu le temps de faire le point sur ce qu’a amené l’usage du livestreaming dans le monde professionnel.

La naissance de ces Lives

Retour sur la naissance des Lives « Cominmag » qui a vu le jour au début de la pandémie et qui sert ici d’exemple concret comme rendez-vous B2B innovant. La pandémie nous a poussés à innover et à réinventer nos modes de communication, mais aussi les moyens pour rester en lien avec le marché.

Imaginé au départ comme moyen de rester en contact avec les métiers des branches de la communication, de la publicité, du marketing, du numérique, mais aussi des relations publiques, ce rendez-vous quotidien avait comme simple but de donner un coup d’éclairage sur ces industries et leur permettre de rayonner en Suisse. Durant une période très particulière durant laquelle nous sommes nous tous découvert ce qu’était le confinement, ce lien donnait vie à des rencontres, des retrouvailles certaines fois et le tout via écrans et webcam interposés. Ce qui fut au départ une simple idée de « garder le contact » est devenu un rendez-vous quotidien à part entière et existe maintenant depuis deux ans.

Ces interviews réguliers proposés en live sur Facebook, sur YouTube et sur Twitch proposés également en replay et en réécoute en format MP3 sur les plateformes de Podcast audio telles que Anchor, Apple Podcast, Google Podcast, Spotify, constituent un catalogue imposant de près de 300 Cominmag Live.

Au final ce sont plus de 50 000 lectures et écoutes tous réseaux confondus. Des chiffres qui ne cessent d’augmenter au vu de certains contenus intemporels tels que les portraits d’agences qui restent toujours intéressants à découvrir pour de nouveaux clients par exemple.

Côté chiffres et statistiques, il y a des données intéressantes comme par exemple le genre de l’audience différent en fonction des supports de diffusion. Par exemple sur YouTube, l’écoute est franchement masculine (59,4%) et plus jeune (18-24 ans = 25,4% et 25-34 ans = 25,6% et 35-44 ans et 35-44 ans = 18.1%) alors que sur Anchor, pour les Podcasts audio, les femmes sont majoritaires (77%) et plus âgées (40-60 ans = 48%). Côté géolocalisation, 77% de l’audience est suisse et, surprise, 24% sont aux États-Unis et 7% sont situées en France.

Quels sont les retours d’une telle expérience ?

Mis à part le plaisir de susciter des rencontres même « en ligne » et à hauteur de plusieurs centaines de personnes, tenir un Live ainsi qu’un podcast quotidien est un exercice exigeant. Faire coïncider l’agenda des invités avec celui de Cominmag tient parfois de l’équilibre, mais on y arrive toujours, mais ce sont des exceptions, avec la solution du live enregistré. L’autre contrainte est la production. On ne peut y arriver que si l’on produit soi-même. C’est ce que nous avons créé à La Forge où nous avons monté, avec Victoria Marchand, un studio de production. Ainsi, produire ces Lives nous coûte plus en temps qu’en investissement ! Un investissement qui permet maintenant à breew de vous proposer cet outil pour votre marque comme c’est déjà le cas pour quelques-uns de nos clients.

Sur la question de la monétisation d’un tel service, il est encore très difficile en Suisse romande surtout pour un rendez-vous B2B de le réaliser, même si pour ces Lives, il y a eu quelques sponsors sur les tous débuts de cette aventure. Et une chose ressort nettement vis-à-vis de la concurrence ou toutes les tentatives de voir naitre puis disparaitre de telles propositions de services en Suisse, un nouveau métric que nous sommes fiers à défendre et assurer: la constance vs l’audience!

Elles sont en effet très nombreuses les tentatives de plusieurs à se lancer à « faire du live » ou « produire du Podcast ». Toutes ces initiatives lancées à grand renfort d’effets d’annonces s’amenuisent et disparaissent seulement après quelques mois, tellement la tâche d’assurer la régularité est rude. Comme nous aimons à le dire chez breew: faites appel à des professionnels qui peuvent mettre en avant autant leur parcours que leurs nombreux contenus produits en ligne 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.